Présentation

De l’ACRA aux BATELIERS…..

 1973 : Michel KIEFFER, formateur à l’école d’éducateurs spécialisés de Strasbourg, s’installe 3, rue Munch pour dispenser ses cours. Ce bâtiment est néanmoins destiné à la démolition. Le maire monsieur Pierre PFLIMLIN va alors offrir un destin inespéré à ce lieu, en signant un bail avec la paroisse saint guillaume, pour disposer du bâtiment pendant 50 ans. Le bâtiment devra être remis en état en créant une association et proposer des activités créatives à un large public.

1977 : Création de l’association ACRA (ateliers chantiers rencontres d’alsace) qui est ouverte à tous.

Les deux premiers mandats seront assurés par monsieur Albert BOTTE, juge d’instruction mais aussi stagiaire de l’atelier bois. La charte de l’association est alors définie : « Une association en état de créativité permanente, avec une importance primordiale à la création manuelle. » on propose alors un large éventail de stages d’artisanat, ouverts aux personnes handicapées et aux chômeurs. Tout ce travail fait de l’association LE centre créatif où le travail manuel est à l’honneur. Son postulat est d’ailleurs « L’acte de faire ».

 

La naissance de l’art au centre des Bateliers

1986 : Les portes des ateliers s’ouvrent aux enfants. L’association devient le C.L.S.H. (Centre de Loisirs Sans Hébergement).

 1990 : Les arts plastiques font leur apparition et deviennent rapidement l’activité première de l’association. Lors du départ à la retraite de Michel KIEFFER, l’A.C.R.A. disparait et laisse sa place au Centre Créatif des Bateliers, qui élargit le travail mené jusqu’ici.

1998 : le centre est menacé de fermeture mais les Bateliers disposent alors d’une bonne notoriété ainsi que du soutien de ses adhérents. La ville reconnait la qualité des activités de l’association et propose la mise à disposition d’autres locaux.

Des cinq employés permanents de l’association, il ne reste plus que la secrétaire pour gérer l’ensemble de la structure. La situation financière se dégrade.

2000 : En mars, l’assemblée générale, confie au nouveau Conseil d’Administration, la tâche de sortir les Bateliers de cette situation critique.

Les bilans des années 2000 et 2001 ont été la preuve de la ténacité du Conseil d’Administration dans ce nouveau challenge ; de la volonté de son Président, M. Jean-Marc BIRY et de tous les animateurs de conserver le Centre Créatif des Bateliers dans ses locaux d’origine.

 

Un centre artistique de plus en plus influant :

 2001 : Le centre n’a cessé de se développer et de promouvoir de nouveaux projets qui vont contribuer à sauvegarder la dynamique de la vie associative du quartier.

2012 : Mise aux normes du bâtiment financée par la ville de Strasbourg, les Bateliers fonctionnent à plein régime.

Aujourd’hui : Onze mois sur douze et six jours sur sept, les Bateliers ont toujours l’ambition de satisfaire le maximum des demandes de leurs adhérents et stagiaires qui sont de plus en plus nombreux.